Durée : 5 minutes.

Bernard PIVOT consacre son émission à l'écrivain breton Louis GUILLOUX à l'occasion de la parution de son dernier roman "Coco perdu". Louis GUILLOUX parle de son héros, portrait de l'homme à la retraite, avec sa solitude. Il évoque sa vie, son enfance en Bretagne, à Saint-Brieuc, son milieu d'origine modeste, le père cordonnier, ses études, son attachement au socialisme, il fut secrétaire de la SFIO. Politiquement, il revendique le qualificatif de "franc tireur". Raconte le congrès des écrivains anti fascistes, l'intervention de Pasternak, se terminant par "et maintenant camarades, il faut faire quelque chose pour rendre la vie plus légère". Membre du secours rouge pendant la guerre d'Espagne, il cite quelques anecdotes, dont le voyage avec Gide en URSS : "on n'a pas dessaouler".Après avoir exercé plusieurs métiers, il entre dans le journalisme. Louis GUILLOUX parle de son premier roman "La maison du peuple", de son amitié avec les plus grands : Gide, Camus, Malraux. Des prix littéraires, de l'influence de la télévision.Quelques phrases : "la question n'est pas qu'est ce que la vie, mais qu'est ce que nous pouvons en faire""Dieu ? il ne croit pas en moi""La langue n'a pas d'os""Ce n'est pas un livre triste, il est désolé". Images d'archive INA
Institut National de l'Audiovisuel
http://www.ina.fr Images d'archive INA
Institut National de l'Audiovisuel
http://www.ina.fr

 
 

 

Tatum HUARD
TVRENNES
Bicentenaire avocats
Défilés des 11 et 24
Nouveaux locaux Nouvelles cuisines UNICEF-LOUIS G Olympiades Métiers Voeux LG 2013 Voeux de la region 2013

Championnat 2013

bierologie 2013 7Journée Talents 7Journee photos Inauguration

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Toutes les actualités du Lycée en ligne : Les concours, les projets etc.